Avortement, diplomatie sino-américaine et Espagne : les informations de la nuit

TOM BRENNER / NYT

Biden exhorte les Américains à voter pour défendre le droit à l’avortement. À quelques mois des élections de mi-mandat, le président américain a exhorté vendredi les Américains à lui donner une large majorité en novembre prochain, seule façon selon lui de pouvoir rétablir le droit à l’avortement aux États-Unis, récemment torpillé par la Cour suprême. “Il nous faut deux sénateurs de plus et une Chambre des représentants favorables à l’avortement” pour pouvoir graver ce droit dans le marbre d’une “loi fédérale”, a-t-il déclaré, selon Politico. “Votre vote peut réaliser cela”. Joe Biden s’exprimait à l’occasion de la signature d’un décret présidentiel, qui devrait permettre notamment de “combattre la surveillance numérique” – la potentielle utilisation de données privées contre les femmes ayant avorté, dans les États interdisant l’IVG. Le texte prévoit aussi de protéger les cliniques mobiles, de garantir l’accès à la pilule du lendemain et aux stérilets, et d’organiser un réseau d’avocats bénévoles.

Pékin et Washington doivent “travailler ensemble”, selon Pékin. Pour leur première rencontre depuis octobre 2021, les ministres des Affaires étrangères et chinois et font assaut d’amabilités, vendredi à Bali, rapporte The Gazette. L’Américain Antony Blinken a déclaré qu’il attendait avec “impatience une conversation productive et constructive” avec son homologue chinois, Wang Yi, qui a estimé que “la Chine et les États-Unis sont deux grands pays” et qu’il est “nécessaire pour les deux pays de maintenir des échanges normaux”, dans le “respect mutuel”. “Nous devons travailler ensemble pour faire en sorte que cette relation continue à progresser sur la bonne voie”, a ajouté le ministre chinois. Les deux pays, en profond désaccord sur de nombreux dossiers, cherchent à éviter l’escalade, alors que les États-Unis sont déjà à couteaux tirés avec la Russie. La rencontre entre MM. Wang et Blinken doit également préparer une réunion virtuelle entre les présidents Joe Biden et Xi Jinping dans les prochaines semaines.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles