Avortement aux États-Unis: 160 stars, dont Ariana Grande, signent une pleine page dans le New York Times

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Ariana Grande et Kendall Jenner ont signé une tribune dans le New York Times pour défendre le droit à l'avortement (Photo: crédits Getty/New York Times)
Ariana Grande et Kendall Jenner ont signé une tribune dans le New York Times pour défendre le droit à l'avortement (Photo: crédits Getty/New York Times)

Ariana Grande et Kendall Jenner ont signé une tribune dans le New York Times pour défendre le droit à l'avortement (Photo: crédits Getty/New York Times)

IVG - “Notre pouvoir de planifier notre propre avenir et de contrôler notre propre corps dépend de notre capacité à accéder aux soins de santé sexuelle et reproductive, y compris l’avortement”, est-il écrit, en pleine page, dans l’édition du New York Times publiée vendredi 13 mai.

Alors que le droit constitutionnel à l’avortement est menacé aux États-Unis, près de 160 jeunes chanteurs, acteurs, artistes et influenceurs -d’Ariana Grande à Hailey Bieber- s’unissent et prennent position pour défendre ce droit fondamental pour les femmes à disposer de leur corps.

Ariana Grande, Billie Eilish, Kendall Jenner et une centaine de stars s'offrent une page de pub dans le New York Times pour défendre le droit à l'avortement (Photo: New York Times)
Ariana Grande, Billie Eilish, Kendall Jenner et une centaine de stars s'offrent une page de pub dans le New York Times pour défendre le droit à l'avortement (Photo: New York Times)

Ariana Grande, Billie Eilish, Kendall Jenner et une centaine de stars s'offrent une page de pub dans le New York Times pour défendre le droit à l'avortement (Photo: New York Times)

“Nous sommes des artistes. Des créateurs. Des conteurs d’histoires. Nous sommes la génération qui s’est emparée de son pouvoir. On essaye de nous le voler. Nous ne retournerons pas en arrière. Nous ne plierons pas” est-il écrit sur la page de publicité.

Parmi les signataires, on retrouve Ariana Grande, Miley Cyrus, Billie Eilish, Kendall Jenner, Selena Gomez, Olivia Rodrigo, Megan Thee Stallion, Shawn Mendes, Camila Cabello et beaucoup d’autres.

Journée d’action

Début mai, l’avant-projet d’une décision majoritaire rédigé par le juge conservateur Samuel Alito a fuité dans la presse, remettant en cause l’arrêt “Roe versus Wade” de 1973, qui garantit aux femmes un accès à l’avortement, même dans les États les plus conservateurs.

La publicité fait partie de la campagne #BansOffOurBodies du Planning Familial américain, qui affirme: “nos corps nous appartiennent - si cela n’est pas le cas, nous ne pouvons pas être vraiment libres ou égaux”.

Une journée d’action est prévue samedi 14 mai. Des centaines de milliers de personnes sont attendues pour des rassemblements, des marches et des événements dans tout le pays en faveur du droit à l’avortement.

De nombreuses prises de parole

De nombreuses autres personnalités publiques notables se sont élevés contre le projet de la Cour suprême. Amy Schumer a abordé la question la semaine dernière dans l’émission Late Night With Seth Meyers, encourageant les gens à défendre le droit à l’avortement.

Toutes les émissions de fin de soirée ont couvert la question. Whoopi Goldberg, qui a eu recours à un avortement illégal lorsqu’elle était adolescente, a notamment prononcé des mots forts sur le plateau de l’émission américaine The View mardi 3 mai.

“Cette loi a été créée pour que les femmes aient un lieu sûr pour avorter. Ce n’est pas une question religieuse, mais bien une question humaine (...) C’est une atroce décision à prendre. Si vous ne commencez pas la conversation par ‘je sais comme cela doit être dur pour toi’, mais par me dire que je vais bruler en enfer, alors vous ne me regardez pas comme un être humain”, a-t-elle exprimé avec beaucoup d’émotion et de colère.

Des célébrités telles qu’Olivia Rodrigo ont pris la parole depuis la scène et Phoebe Bridgers a partagé son histoire d’avortement en ligne.

À voir également sur Le HuffPost: La maternité des Lilas, “un combat pour la liberté” selon ses soignants et usagers

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles