Avortement aux État-Unis: les évangélistes blancs applaudissent la décision de la Cour suprême

REUTERS - SHELBY TAUBER

Aux États-Unis, les évangéliques blancs sont favorables à 72% à l'interdiction complète de l'avortement (contre 42% des catholiques américains). Au lendemain de l'interdiction de l'avortement, ces croyants jubilent. Reportage dans un temple du nord de Houston, au Texas.

Avec notre correspondant au Texas, Thomas Harms

Dans l'église de la Bible des Woodlands, les paroissiens évangéliques, tous blancs, en majorité seniors, applaudissent quand le pasteur parle des décisions de la Cour suprême. D’abord celle en faveur du port d’arme. Mais surtout celle concernant l'abolition de l'arrêt Roe vs.Wade, qui reconnaît depuis près d'un demi-siècle le droit à l'avortement aux États-Unis.

Mark Keough est pasteur le dimanche, et élu républicain dirigeant le comté de Montgomery le reste de la semaine. Un comté qui se vante d'être le plus conservateur du Texas. « Je suis tellement satisfait de cette décision, et je prie pour que Dieu fasse rendre raison aux gens pour qu’ils ne voient pas ça comme une attaque contre un style de vie », se réjouit-il.

« Je suis d’accord, c’est comme si Dieu était apparu pour nous montrer le chemin », renchérit Gracie. Comme cette jeune femme, ce vétéran de la guerre du Vietnam est d’accord avec son pasteur. « C'est une affaire sérieuse ce qui s'est passé dans l'Allemagne nazie. Six millions de Juifs ont été "sacrifiés". Là, on a près de 70 millions de bébés qui ont été assassinés », souligne John David Morvan, 76 ans.

Une messe sous surveillance

Dans ce temple, on craint des réactions violentes de « suppôts du diable » ou de pro-IVG. D'ailleurs, un policier en uniforme et des hommes en civils sont dans la foule pour rassurer et surveiller les inconnus. Le policier monte d'ailleurs sur scène après le premier prêche pour prévenir qu'il y a quelques visages inconnus dans l'assistance et qu'ils sont surveillés. « Roe vs. Wade va générer quelque chose qu’on n'a jamais vu dans notre vie, dit-il. Donc, je dois connaître chacun d’entre vous. Mais si je ne vous connais pas... » Le policier pointe alors du doigt un inconnu dans la communauté : le journaliste de Radio France internationale.

Le combat des évangéliques n’est pas fini. Leurs leaders politiques comme l’ancien vice-président Mike Pence appellent maintenant à une interdiction de l'avortement partout aux États-Unis. La moitié des États américains ont déjà mis en place ou vont mettre en place des restrictions ou l’interdiction complète de l’avortement.

► À Lire aussi : Droit à l'avortement révoqué aux États-Unis: «Cette décision de la Cour suprême est la pire option»

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles