"Nous avons repris un mètre d'eau" : dans le Var, le désarroi des sinistrés touchés deux fois en une semaine par les inondations

Valentine Pasquesoone

"Il faut faire avec, mais on commence à en avoir marre." Dominique, 74 ans, est à la fois impatiente et nerveuse à l'idée de retrouver sa maison. Pour la deuxième fois en dix jours, cette habitante de Roquebrune-sur-Argens (Var) a quitté dans la précipitation son domicile des bords de l'Argens, dimanche 1er décembre au matin, pour se réfugier chez sa sœur avec son mari. Et pour la deuxième fois, le couple déjà sinistré attend de constater les dégâts.

Une semaine après des pluies diluviennes, qui ont fait sortir le fleuve de son lit et ont noyé Roquebrune-sur-Argens, samedi 23 novembre, la commune varoise a vécu un nouvel épisode d'intempéries et d'inondations, dimanche puis dans la nuit de dimanche à lundi. Franceinfo, qui avait rencontré des sinistrés du village peu après ces premières intempéries dévastatrices, a de nouveau interrogé les habitants, au lendemain d'une nouvelle catastrophe.

"Le bas du village est un lac. On ne peut pas passer chez nous, on ne sait pas ce qui se passe", explique Dominique, qui confie être "énervée et stressée" par la situation. Il y a dix jours, sa maison avait été dévastée par de premières inondations. L'eau "est montée, montée", laissant des traces sur les volets jusqu'au niveau de ses épaules, et des affaires (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi