"Nous avons la possibilité d'avoir une majorité": Maréchal veut imposer une "cohabitation" à Macron

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Marion Maréchal le 20 avril 2022 sur BFMTV - BFMTV
Marion Maréchal le 20 avril 2022 sur BFMTV - BFMTV

876450610001_6304479110001

Faire le service après-vente à 4 jours du second tour. Après l'appel d'Éric Zemmour à une "grande coalition des droites et de tous les patriotes" en tendant "la main au Rassemblement national, aux Républicains qui refusent le macronisme et à Debout la France", Marion Maréchal a précisé les intentions de l'ancien candidat qui n'a récolté que 7% des voix au premier tour.

"Aujourd'hui, nous avons la possibilité historique d'avoir une majorité si ce n'est absolue, au moins relative. Nous avons fait des projections et nous pouvons espérer qu'il y ait 379 seconds tours avec des candidats qui soient des candidats communs. Je crois que c'est une opportunité qu'on ne peut pas laisser passer, peu importe le résultat dimanche. Si par malheur, Emmanuel Macron est réélu, il faut lui imposer une cohabitation", a assuré ce mercredi sur BFMTV-RMC l'ancienne députée RN, qui a rejoint Reconquête en mars dernier, après son retrait de la vie politique en 2017.

"Nous serions le seul camp à partir divisé"

Alors que Marine Le Pen et Éric Zemmour se sont violemment affrontés pendant toute la campagne, le ton a changé le soir du premier tour. L'ancien éditorialiste a appelé à voter pour le Rassemblement national, malgré "ses désaccords".

La représentante du RN, elle, n'a pas souhaité tendre la main à Reconquête, refusant d'avance de faire entrer dans son gouvernement Marion Maréchal. De quoi pousser sa nièce à lui rappeler l'intérêt de présenter des candidats communs aux législatives.

"Nous serions le seul camp à partir divisé. Jean-Luc Mélenchon appelle les Français à l'élire Premier ministre. Il est en train de discuter avec les communistes, les écologistes, le NPA, ils sont en train de se mettre d'accord. Et nous avons le bloc macroniste qui va inclure les députés LaREM, des LR et François Bayrou. Soyons raisonnables", a encore assuré Marion Maréchal.

Reconquête, "la boussole idéologique de la droite"

Reconquête compte d'ailleurs bien se structurer ces prochaines années, en se déployant largement sur le territoire et en tentant de présenter des candidats à toutes les élections intermédiaires.

"Je vois un jeune mouvement plein d'avenir. J'ai envie qu'il contribue à devenir la boussole idéologique de la droite qui manque terriblement depuis quelques années. J'ai envie qu'il puisse être l'incubateur de toute la nouvelle génération politique, former et identifider de jeunes cadres prometteurs pour les lancer dans la vie politique", a développé Marion Maréchal.

Éric Zemmour devrait être candidat pour les législatives en juin prochain, probablement dans le 16ème ou le 17ème arrondissement de Paris où il a réalisé une partie de ses meilleurs scores nationaux.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles