Avons-nous davantage mal aux articulations lorsqu'il pleut ?

GARO / Phanie / Phanie via AFP

Une idée couramment répandue sur les douleurs articulaires, dont souffrent de nombreux Français, est qu'elles sont plus intenses lorsqu'il pleut. Est-elle vraie, et si oui pour quelles raisons ? C'est notre question de lecteur de la semaine.

"Pourquoi avons-nous les articulations douloureuses par temps pluvieux ?", nous demande Jérémy Hermen sur notre page Facebook. C'est notre question de lecteur de la semaine. Pour y répondre, (re)découvrez ci-dessous notre article initialement publié en 2021 et intitulé "Les rhumatismes font-ils plus mal quand il pleut ?".

Les rhumatismes réagissent bien à la météo... Mais pas au froid ni à la pluie

"Ah, il va pleuvoir", disent parfois les personnes atteintes de rhumatismes en se tenant leur articulation gonflée. D'après une étude, leur ressenti est justifié et les rhumatismes réagissent bien à la météo... Mais pas au froid ni à la pluie, contrairement aux idées reçues.

93% des Français déclarent avoir déjà souffert de douleurs articulaires dans leur vie et un sur deux en est actuellement atteint, selon les résultats d'un sondage Ifop publiés en 2016 et intitulé "Les Français et les rhumatismes".

L'arthrite est une inflammation des articulations. La plupart des études importantes notent que les articulations font plus mal lorsque l'air est humide, d'après le Pr Berenbaum, chef du service de rhumatologie dans un hôpital parisien. Cela dit, trouver un lien entre douleur et humidité ne signifie pas que l'une cause l'autre. Par exemple, tous les ans, la France entière lance des feux d'artifice le jour de la St-Camille, le 14 juillet, sans que ça ait un rapport avec la fête de l'auteure de cet article.

Il se pourrait ainsi que les jours humides, les articulations soient plus douloureuses juste parce que quand il fait mauvais, nous avons tendance à moins bouger et à davantage déprimer. Or, l'inaction prolongée et l'humeur influent justement sur les douleurs, rappelle le Pr Berenbaum.

Un effet de la pression atmosphérique, du vent et de l'humidité relative

Mais une étude anglaise publiée dans la revue Nature en 2019 éclaire le problème sous un jour nouveau. Pendant 15 mois, plus de 2.600 personnes souffrant de douleurs chroniques ont été équipées d'une application. Chaque [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi