"Nous avons commandé une grande quantité de sacs mortuaires" : les Bahamas vacillent face à l'ampleur des dégâts causés par l'ouragan Dorian

franceinfo avec AFP et Reuters

Cinq jours après le passage de Dorian, les Bahamas font face à la désolation et commencent à compter leurs morts. Un récent bilan fait état de 43 morts. "C'est le chiffre officiel, avec de nombreux disparus et l'on s'attend à ce que ce nombre augmente de façon significative", a confié Erica Wells Cox, la porte-parole du Premier ministre bahaméen, Hubert Minnis, sur la chaîne américaine NBC News. Entre les opérations de recherches et de secours, l'évacuation des blessés, le maintien de la sécurité et l'aide aux rescapés, l'archipel est face à un défi sans précédent.

"C'est notre Katrina"

Dorian est passé il y a près d'une semaine laissant derrière lui le chaos et la confusion. Les opérations de recherches et de secours restent très difficiles à mettre en place. "C'est très compliqué comme il n'y a presque pas de communications", a expliqué un responsable de l'agence bahaméenne des situations d'urgence, la Nema. Les autorités craignent donc le pire.

Il y a encore pour l'instant des centaines, peut-être même des milliers de disparus

Le directeur général du ministère du Tourisme et de l'Aviation bahaméen

à CNN

"C'est notre Katrina", a estimé jeudi le ministre de la Santé, Duane Sands, en référence à l'ouragan qui avait semé la désolation en Louisiane en août 2005. Il craint que le bilan définitif soit "épouvantable". "Le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi