Avoir sa webcam allumée lors des réunions virtuelles peut augmenter la fatigue

·1 min de lecture

Une webcam allumée lors d'une réunion virtuelle peut exacerber "l'autorégulation" chez les employés, ce besoin de contrôler ses expressions lorsqu'on se sent observer.

Eteindre sa webcam pendant les réunions professionnelles virtuelles pourrait aider à réduire la fatigue des salariés. C'est la conclusion d'une étude américaine parue en août 2021 dans le .

La "fatigue Zoom"

La pandémie de Covid-19 a conduit des employés du monde entier à adopter le télétravail. Encore fallait-il trouver un moyen de maintenir les réunions. L'emploi d'une webcam s'est alors imposé dans de nombreuses entreprises. La presse a ensuite relayé l'idée d'une certaine fatigue, baptisée "fatigue Zoom" du nom du logiciel de visioconférence qui a vu sa popularité décoller lors de cette période. Les employés se sont rapidement dits épuisés par les journées de réunions virtuelles. "Bien qu'il soit clair que la fatigue des réunions virtuelles se produit, ce qui est moins clair, c'est pourquoi", s'interroge cette nouvelle étude. Les chercheurs américains ont voulu évaluer scientifiquement l'effet d'un paramètre de ces réunions : la webcam. Pour cela, ils ont effectué 1.408 observations journalières (avec webcam allumée ou non) sur 103 employés durant quatre semaines.

Des employés épuisés par l'image qu'ils tentent de renvoyer

Selon les résultats obtenus, l'utilisation d'une webcam était associée à une sensation de fatigue accrue et cet effet n'est pas lié à la durée ou au nombre de réunions virtuelles dans la journée. Cette fatigue est problématique pour l'engagement des salariés lors des réunions. "L'auto-présentation fait référence à l'idée que la plupart des gens ont un désir inné d'être vus sous un jour favorable et visent à transmettre des informations positives sur eux-mêmes", explique l'étude. Il s'agit d'une "activité exigeante sur le plan cognitif, car l'auto-présentation est une forme d'autorégulation qui oblige les acteurs à surveiller attentivement et à gérer activement leur comportement expressif (c'est-à-dire observable) lors des interactions sociales". Et c'est bien ce phénomène qui épuise les gens lorsque la webcam est allumée : la structure même de[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles