Les avocats du prince Andrew tentent le vice de procédure pour éviter un procès pour « agression sexuelle »

·2 min de lecture

VIOL - Le fils de la reine Elizabeth II est accusé par Virginia Giuffre de l’avoir agressée sexuellement chez Jeffrey Epstein lorsqu’elle était mineure

Virginia Giuffre a porté plainte au civil pour « agression sexuelle » contre le prince Andrew alors qu’il séjournait chez Jeffrey Epstein. Selon la législation américaine, l’assignation doit être remise en main propre à l’accusé. Seulement, le fils de la reine Elizabeth II s’est réfugié chez sa mère, à Balmoral, en Ecosse, au lendemain du dépôt de plainte, début août. Il est retourné à Windsor, au Royal Lodge, où il vit, mais n’est sorti de chez lui que la semaine dernière… pour retourner dans la résidence écossaise de sa mère. Impossible donc de lui remettre les documents.

Les avocats de Virginia Giuffre ont tout de même mandaté un de leurs collaborateurs pour tenter d’approcher le duc d’York… avec succès selon eux. Néanmoins, l’effort a été pour le moins rocambolesque.

Andrew se promène

Le collaborateur a en effet détaillé par écrit toutes ses tentatives, comme le veut la législation, un document que les avocats de la plaignante ont rendu public. Ainsi, comme le relaye la BBC, il s’est présenté au Royal Lodge de Windsor le 26 août à 9h30 du matin. Après avoir montré sa carte de visite à la sécurité, c’est un officier de police qui s’est présenté à lui, pour lui indiquer qu’il ne savait pas où se trouvait le secrétaire du pri(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Affaire Epstein : Le prince Andrew « a fermé la porte » à toute coopération, estime la justice américaine
Mort du prince Philip : la reine Elizabeth II dit ressentir « un grand vide », selon son fils le prince Andrew
Affaire Epstein : Virginia Giuffre a déposé plainte contre le prince Andrew à New York

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles