Un avion hybride électrique pour "relancer" l'aviation française

·1 min de lecture

Sera-t-il le sauveur du secteur aérien? C'est en tout cas ainsi que Didier Esteyne, pilote d'essai et co-fondateur de la start-up française VoltAero, a présenté l'avion hybride électrique qui a effectué son vol inaugural mercredi, à l'aérodrome de Royan-Medis (Charente-Maritime). Cité par l'AFP, l'ancien cadre d'Airbus a dit souhaiter "relancer une aviation française pour tout le monde, voyages d'affaires, de loisirs ou commerciale" grâce à cet avion d'un nouveau genre, doté d'un moteur thermique couplé à cinq moteurs électriques. "Une première mondiale", a estimé l'aviateur, pour un avion plus propre et moins bruyant, autonome pendant 1.200 kilomètres ou trois heures et demi de vol.

L'avion présenté mercredi est le Cassio 1, un Cessna 337 de six places ; mais c'est le Cassio 2, un avion de dix places doté d'un moteur thermique et d'un seul moteur électrique qui sera commercialisé, "dans une fourchette de prix allant de 700.000 euros à 2,3 millions d'euros selon le modèle", a expliqué pour sa part Jean Botti, pilote et co-fondateur de la société, lui aussi venu d'Airbus.

Des usages particuliers envisagés comme le transport médical

Ce modèle "nous permettra d'accéder au marché et de commercialiser notre avion hybride, pour le transport médical par exemple", a par ailleurs précisé Didier Esteyne, interrogé par L'Usine nouvelle.

Lire aussi - Bientôt des robots pilotes dans les avions

Les appareils devraient être certifiés en 2023, avant le lancement de la production en série. Volt...


Lire la suite sur LeJDD