Avion détourné en Biélorussie : « Loukachenko ne se fixe plus de limites »

·1 min de lecture
Alexandre Loukachenko est soutenu par Vladimir Poutine.
Alexandre Loukachenko est soutenu par Vladimir Poutine.

Le dictateur biélorusse se surpasse. Au cours d'une opération totalement inédite, Alexandre Loukachenko, 66 ans, a ordonné le détournement d'un avion de ligne pour y récupérer un opposant. Dans l'après-midi du 23 mai, le Boeing 737 de Ryanair reliant Athènes à Vilnius, en Lituanie ; a dû atterrir à Minsk sous la menace d'un avion de chasse. Sur les 170 passagers, six ne sont jamais remontés à bord : quatre agents des services de renseignement chargés de la traque et Roman Protassevitch, 26 ans, ancien rédacteur en chef du média d'opposition Nexta, ainsi que sa compagne Sofia Sapega.

Dès son enregistrement à l'aéroport d'Athènes, Roman Protassevitch a eu des soupçons. Dans la file d'attente, il a remarqué la présence d'un chauve cherchant à photographier ses documents. Lorsque l'avion a pénétré dans l'espace biélorusse, des hommes ont déclenché une altercation avec l'équipage. Dans le même temps, les autorités biélorusses informaient le pilote de la présence d'une bombe à bord. Un MIG-29 a aussitôt décollé pour intercepter l'appareil de Ryanair, qui se trouvait pourtant plus proche de Vilnius que de Minsk.

Roman Protassevitch a immédiatement compris. Il s'est tourné vers les gens, expliquant que c'était « à cause de lui » et qu'il risquait la peine de mort. Le journaliste a été qualifié de « terroriste » par le régime biélorusse pour avoir relayé sur Nexta les immenses manifestations déclenchées par la réélection frauduleuse de Loukachenko en août. Il rejoint [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles