Un avion atterrit en urgence à Paris après une alerte à la bombe sur TikTok

Pour une supposée alerte à la bombe publiée sur TikTok, un avion de la compagnie Lufthansa s'est arrêté en urgence à Paris alors qu'il devait relier New York à Munich. (image d'illustration)  - Credit:URBANANDSPORT / NurPhoto / NurPhoto via AFP
Pour une supposée alerte à la bombe publiée sur TikTok, un avion de la compagnie Lufthansa s'est arrêté en urgence à Paris alors qu'il devait relier New York à Munich. (image d'illustration) - Credit:URBANANDSPORT / NurPhoto / NurPhoto via AFP

Un simple commentaire aux conséquences démentielles. Comme l'indique le quotidien allemand Bild dans un article repéré par Capital, un avion de la compagnie Lufthansa, parti de New York pour rejoindre Munich, a dû se poser en urgence sur le tarmac de Roissy-Charles-de-Gaulle lundi 24 octobre au matin à cause d'une alerte à la bombe relayée sur le réseau social TikTok. Sur une vidéo, un utilisateur anonyme a commenté : « I placed a bomb on that plane » (« J'ai placé une bombe dans cet avion »).

Face au possible danger, les autorités américaines ont alors immédiatement prévenu leurs homologues allemands, qui eux-mêmes ont demandé un atterrissage d'urgence aux services français. Une fois arrivé à l'aéroport francilien, l'avion se serait posé et aurait été évacué, le temps qu'il soit fouillé de fond en comble. Tous les bagages en soute ont été inspectés, sans qu'aucune trace d'explosifs n'ait été finalement détectée.

Les 267 passagers présents sur ce vol ont dû attendre plusieurs longues heures avant de pouvoir remonter à bord en direction de Munich. Selon Bild, ils n'auraient pas été informés de la véritable raison de l'atterrissage en urgence, les membres de l'équipage se contentant de prétexter des « problèmes techniques ».

À LIRE AUSSISur TikTok, une cure de « toxicité » pour les jeunes

Une addition salée pour l'internaute anonyme ?

Alors que le commentaire de l'internaute anonyme semble donc être un mauvais canular, les potentielles répercussions de son geste [...] Lire la suite