A Avignon, les marcheurs ciblent "l'aventurier du rejet" Zemmour, "en délire permanent"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les cadres de La République en marche ont tapé à bras raccourcis sur le polémiste d'extrême droite Eric Zemmour, qualifié d'"aventurier du repli, du rejet, du racisme", et accusé d'être "en délire permanent" samedi lors de leur université de rentrée à Avignon. "Nous ne devons pas laisser la France à des aventuriers", a plaidé le ministre de la Santé, Olivier Véran, devant quelque 4.000 militants. À l'image des différents ténors qui se sont succédé à la tribune samedi matin, comme le patron des sénateurs LREM François Patriat qui a ironisé sur le "sympathisant de Vichy", Olivier Véran a étrillé Eric Zemmour, candidat potentiel à la présidentielle et crédité de sondages à deux chiffres.

>> LIRE AUSSI - Bien placé dans les sondages, Zemmour "fait jeu égal avec Marine Le Pen"

"Quelle honte il fait au débat et à la France"

"Non Monsieur Zemmour, il ne suffit pas de citer Talleyrand tous les trois phrases pour faire de vous un homme d'Etat", a raillé Olivier Véran qui le qualifie d'"aventurier du repli, du rejet, du racisme, qui cite des grands auteurs comme d'autres font de la prose, mais qui surtout, donne des boutons aux historiens sérieux". "Il est sur un terrain électoral bien connu, occupé depuis des décennies par la famille, que dis-je, par la dynastie Le Pen, qui a fait de son fonds de commerce l'immigration", a souligné encore Olivier Véran, issu des rangs du PS.

"Moi j'appartiens à une génération qui scandait 'la jeunesse emmerde le Front national', qui criait 'touc...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles