Aviation: même cloués au sol du fait du Covid-19, les avions ont besoin d’entretien

Ils ne volent plus depuis plusieurs semaines. Pour autant, les avions ont plus que jamais besoin d'entretien. Pour être prêts à redécoller le moment venu, les avions cloués au sol doivent être entretenus régulièrement. Le point sur cette procédure appelée « stockage avion ».

Cela peut paraître paradoxal mais un avion qui ne vole pas est un avion qui s’abîme. Pour éviter son usure prématurée, il faut d’abord veiller à ce que rien ne puisse s’immiscer dans les ouvertures : humidité ou insecte. D’énormes bouchons sont placés à l’entrée des réacteurs. Les sondes sont obturées. Toutes les ouvertures de trappes sont scotchées. Des déshumidificateurs sont également placés dans les cabines.

Il faut faire bouger l’appareil régulièrement. Déplacer un Boeing ou un Airbus de quelques centimètres empêche les pneus de s’aplatir. Il convient d’activer les commandes de vol pour s’assurer du bon fonctionnement des éléments mobiles comme les ailerons et la dérive. Il y a aussi des opérations de graissage pour lutter contre la corrosion.

Il reste 10 à 20 % de carburant

Dans les réservoirs est laissé 10 à 20 % de carburant, ce qui permet d’éviter l’assèchement des joints pouvant ultérieurement occasionner des fuites. Démarrer régulièrement les réacteurs pour les faire tourner au ralenti procède de la même logique.

Tout cela prend au moins deux heures et, selon les avions, doit être répété environ tous les dix jours. Les équipes de maintenance ont donc du pain sur la planche d’autant qu’à cause du confinement, à Roissy, leurs effectifs ont été réduit des deux tiers.

►À lire aussi: Coronavirus: Airbus veut redécoller