Les aveux glaçants de Jonathann Daval : "J'ai tué Alexia pour qu'elle se taise"

·1 min de lecture

Poursuivi pour le meurtre de son épouse, Alexia Fouillot, Jonathann Daval est jugé depuis le 16 novembre devant la cour d’assises de la Haute-Saône, à Vesoul. L'informaticien, dont l'attitude manipulatrice avait intrigué les enquêteurs, a reconnu ce jeudi 19 novembre avoir tué sa compagne dans le but de la faire taire, comme le rapporte sur son compte Twitter la journaliste de France info Catherine Fournier.

Le jeune homme, qui a longtemps privilégié la thèse de l'accident, a admis avoir tué Alexia intentionnellement. "Quoi qu’il en soit, je lui ai donné la mort, oui, quand on étrangle quelqu'un comme ça c'est pour donner la mort", a-t-il expliqué au président de la cour Matthieu Husson, et de poursuivre : "j'ai tué Alexia pour qu'elle se taise". L'accusé, imploré par les parents de la jeune femme, a déclaré trouver son acte "dégueulasse" et avoir "du mal à admettre" ce qu'il a fait.

Persuadée que son ex-gendre a prémédité le meurtre de sa fille, Isabelle Fouillot, espère encore que ce dernier avoue avoir tenté de l'empoissonner pendant plusieurs semaines avant son meurtre. "J'aimerais bien qu'aujourd'hui tu sois un homme, que tu prennes tes responsabilités. Parce que nous on souffre, et je pense que ta famille souffre également", l'a-t-elle imploré, et de conclure : "Je voudrais te donner une chance de sortir grandi de cette histoire. Toi seul peux nous dire la vérité". Jonathann Daval encourt la réclusion à perpétuité.

Lire la suite sur le site de GALA

Lynda Lemay : ses douloureuse confidences sur la mort de son père
Barack Obama cruel avec Nicolas Sarkozy et ses "talonnettes pour se grandir"
Gérald Darmanin s'attire les foudres des journalistes : il réplique
Adieux de Jean-Pierre Pernaut : TF1 met les petits plats dans les grands
Trop chou ! Le prince Jacques, le fils de Charlene et Albert de Monaco fait le salut officiel