Aveugle et veuf, Francis éprouve des difficultés à faire des rencontres

© Ferdy Damman / ANP / AFP

>> Tous les soirs dans la Libre Antenne d'Europe 1, les auditeurs se confient et témoignent. Une difficulté, une mauvaise passe ou un moment de bonheur, notre Libre antenne est avant tout la vôtre. Au micro de Sabine Marin ce soir-là, Francis, 70 ans, veuf depuis quelques mois, raconte comment il essaie de faire de nouvelles rencontres malgré son handicap : il est aveugle complet depuis ses 10 ans. Le Toulousain, qui a fait des études de kinésithérapie, de psychomotricité et de neuropsychologie, a donné des cours dans des facultés partout en France.

Confronté à l'absence perpétuelle

"J'aime bien dire qu'être aveugle n'est pas un handicap, c'est seulement une autre façon de voir les choses. L'objet de mon appel, c'est que depuis le décès de ma femme, être aveugle et être seul dans une grande maison, on a beau être autonome, être motivé, on est quand même seul face à l'absence et face au fait de ne rien voir de ce qui se passe autour. J'étais très habitué à faire de la marche, à faire des randonnées, des visites de monuments ou des musées avec des audioguides. C'est toute une activité que je ne peux plus faire puisque je n'ai personne pour me conduire en voiture.

À Toulouse, c'est vrai qu'il y a des transports en commun. Mais moi, j'aime bien partir en voyage, dans un hôtel ou un endroit sympa, ou même dans ma maison au fond d'un coin fantastique dans l'Ariège.

Une dépendance pour se déplacer

Ma femme était voyante, et elle aimait conduire. Je me suis beaucoup reposé sur elle po...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles