Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec - Louise Bourgoin : "Enfin une héroïne intelligente qui ne servait pas de faire-valoir à un héros m...

·1 min de lecture

Héroïne d’un film de Luc Besson, c’est une consécration…

Louise Bourgoin : Je vis un rêve éveillé ! J’étais sidérée que Luc me fasse confiance pour un rôle aussi important. Pour Adèle, j’ai tout appris par cœur, même les répliques des autres. À cause du stress…

Si bien que Luc Besson vous a surnommée « la greffière » !

J’ai toujours été très studieuse, sans aucun doute parce que mes parents sont profs (son père est agrégé de philosophie, sa mère de lettres modernes, ndlr). Mon perfectionnisme devient même agaçant pour mes proches.

Connaissiez-vous la bande dessinée de Tardi ?

Et comment ! Mon frère, ma sœur et moi avons été biberonnés à la BD, mon père en achetait des tas. J’ai découvert Tardi à 18 ans et j’ai tout de suite été séduite par Adèle. J’étais contente que cet Indiana Jones au féminin existe. Elle a été un de mes modèles, au même titre que l’artiste Louise Bourgeois. Enfin une héroïne intelligente qui ne servait pas de faire-valoir à un héros mâle et n’usait pas de ses charmes pour parvenir à ses fins.

À lire également

La Religieuse (Arte) Louise Bourguoin : "Je me suis trouvée particulièrement laide"

Vous reconnaissez-vous dans cette aventurière féminist... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi