Un humoriste français va rejoindre la Chine en voiture pour jouer son spectacle

L’humoriste Patrick Veisselier apprend par cœur son nouveau spectacle en chinois, lui qui ne parle pas un mot de mandarin. Il a joué son premier spectacle en chinois, en Chine, en 2014 devant parfois 6 000 personnes. Il doit à nouveau réciter 348 phrases en phonétique. Son professeur, un ami installé en Chine, l’aide sur sa prononciation. Étant au chômage pendant la crise, et devant l’annulation des vols, il s’est lancé le défi de rejoindre la Chine dans une petit voiture. Son périple devrait durer sept semaines, et traverser 14 pays. L’humoriste est attendu les 17 et 19 juin à Chengdu et Guiyang. Un parcours du combattant Son long trajet, ponctué de hautes montagnes comme au Kazakhstan, se transforme en parcours du combattant en temps de Covid-19, avec un test PCR à chaque entrée dans un pays. Il s’apprête à partir avec son certificat de vaccination contre le Covid-19 et ses trois visas en poche. Le coup de son aventure de 35 000 euros a été financé par une vingtaine de partenaires. Son texte a été validé par la censure chinoise, l’artiste, qui doit parcourir 22 000 kilomètres, a encore le temps de répéter.