Avenir de l'hôpital public : des soignants de toute la France mobilisés à Paris

·2 min de lecture
© AFP

En réponse à l’appel des syndicats, collectifs et associations, des soignants de toute la France se sont rendus à Paris ce samedi pour manifester leur colère. En cause notamment, le manque de moyens et de personnel, qui met en danger l'avenir de l'hôpital public alors qu'une nouvelle vague épidémique touche les établissements de santé.

L'avenir de l'hôpital public sera-t-il au cœur de la campagne présidentielle ? C'est ce qu'espèrent les nombreux collectifs de soignants. Ce samedi, une nouvelle mobilisation a eu lieu un peu partout en France. C'est notamment le cas à Paris, où les manifestants se sont retrouvés non loin du ministère de la Santé. Une centaine de soignants étaient déjà présents vers midi samedi sur la place Vauban où l'on pouvait déjà observer les parkas jaunes des services d'urgence, les ponchos rouges de la CGT, mais également des banderoles du centre d'Arles et de Péronne. "Ça devient criminel", explique un soignant. "Sur le CHU de Rouen, on est à plus d’une centaine de lits qui ont disparu !"

>> Retrouvez Europe soir week-end en podcast et en replay ici

"On ne supportera pas" une nouvelle vague

"On veut des lits et des postes pour l’hôpital public", entend-on dans un mégaphone. Un cri de colère notamment porté par les hôpitaux de proximité de Mayenne. Là-bas, sur cinq services d'urgence, quatre sont fermés la nuit d'après le collectif. Et cette situation symbolise l'abandon de la santé en France ainsi que le manque de personnel et de moyens, souligne Claire, qui travaille depuis des années dans un laboratoire francilien. "Si ça continue comme ça il n'y aura plus personne pour soigner les patients. Et ça, on n'en veut pas parce qu'on aime notre métier et on veut le faire correctement", affirme-t-elle.

Mais à côté d'elle, vêtue de son tee-shirt du collectif "Santé en danger" par-dessu...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Marché de Noël de Strasbourg: le non-respect des gestes barrières "inquiète" les soignants

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles