Trois questions sur les offres de reprise de la compagnie Aigle Azur, placée en redressement judiciaire

franceinfo

Ils sont 14 en lice. Les repreneurs potentiels d'Aigle Azur, qui emploie près de 1 200 personnes, ont déposé leurs offres, lundi 9 septembre, tandis que 13 000 passagers sont toujours bloqués depuis l'arrêt des vols, vendredi soir. "Ces offres de reprise de la société sont toutes à parfaire et ne sont pas exécutables en l'état" a indiqué la compagnie aérienne lundi soir.

En redressement judiciaire, le spécialiste de la desserte de l'Algérie est dans une telle impasse financière qu'il ne peut ni dédommager financièrement ses clients, ni assurer lui-même le rapatriement des voyageurs dont le vol retour a été annulé. Pourtant, Aigle Azur intéresse quelques candidats potentiels. On vous explique ce qui attend la deuxième compagnie aérienne française.

Pourquoi Aigle Azur intéresse-t-elle des repreneurs ?

Le dossier Aigle Azur ne laisse pas la concurrence indifférente. Mais comment expliquer qu'une compagnie aérienne en faillite attire autant les regards ? Les spécialistes le savent, Aigle Azur est assise sur un précieux trésor : 10 000 créneaux horaires à l'aéroport d'Orly et un marché solide.

• De précieux "slots" à Orly. L'aéroport parisien d'Orly, fermé la nuit entre 23h30 et 6 heures du matin, est aussi limité à 250 000 mouvements d'avions par an (alors qu'il pourrait en recevoir 400 000). Un mouvement, c'est un atterrissage ou un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi