Avec "Été 85", Ozon réalise son rêve d'adolescent et celui d'un homme de 85 ans

Louise Wessbecher et Charlotte Kaiser
·1 min de lecture
Avec "Été 85", Ozon réalise son rêve d'adolescent et celui d'un homme de 85 ans
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

CINÉMA - Il y a des livres qui nous marquent pour la vie. 35 ans après avoir eu, adolescent, un coup de cœur pour le roman La danse du coucou (Dance on my grave, en version originale) de l’auteur anglais Aidan Chambers, François Ozon a adapté cette histoire au cinéma. Le nostalgique et romantique “Été 85”, porté par le jeune duo d’acteurs Benjamin Voisin et Félix Lefebvre, est diffusé ce mardi 16 mars sur Canal+ à 21h05.

“J’ai lu ce livre en 1985 sur les conseils d’un ami, et tout de suite j’ai eu un coup de foudre. J’avais 17 ans, l’âge plus ou moins des personnages, et j’ai été très ému et surpris de voir à la fois une histoire d’amour racontée aussi simplement sans culpabilité, sans tabou”, se souvient François Ozon pour Le HuffPost, dans une interview vidéo à voir en tête de cet article.

Sorti en 1982, La danse du coucou évoque l’histoire d’amour de deux garçons anglais. Aidan Chambers, l’auteur, s’est à l’époque inspiré d’une brève lue dans le Guardian en 1966 qui racontait qu’un garçon de seize ans avait été accusé de la profanation d’une tombe. Lors de sa comparution, il avait dévoilé avoir fait un pacte avec un ami: si l’un d’eux mourait, l’autre irait danser sur sa tombe.

“L’homosexualité n’est jamais problématisée”

Lorsqu’Aidan Chambers démarre l’écriture de son livre à la fin des années 1960, l’homosexualité était encore illégale en Grande-Bretagne. À sa sortie en 1982, elle était devenue légale entre adultes consentants, mais pa...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.