Les avantages de l’aspirine en prévention des maladies cardiovasculaires controversés

·1 min de lecture

Connue pour soulager douleurs, fièvre et rhumatismes, l’aspirine – ou acide acétylsalicylique – est un médicament largement prescrit en France (avec 1.500 tonnes consommées chaque année). Au-delà de ses propriétés antalgiques, l'aspirine présente des caractéristiques bloquant la formation de caillots et, à ce titre, est recommandée dans le cadre des stratégies de prévention primaire (diminution de l’apparition de nouveaux cas) et secondaire (afin d’éviter l’évolution de la maladie) des événements cardiovasculaires auprès des populations à risque (voir les recommandations de bonne pratique de la Haute Autorité de santé).

Quels sont les effets de l’aspirine ?

L’aspirine appartient au groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Elle inhibe la synthèse des enzymes permettant la production des prostaglandines : cytokines impliquées dans les processus de réaction inflammatoire. Elle inhibe également l’agrégation plaquettaire en bloquant la formation du thromboxane (vasoconstricteur et responsable de la formation du thrombus). C’est ce dernier point qui la rend attractive en matière de prévention cardiovasculaire. Cependant, elle présente des effets secondaires non négligeables et peut générer des complications hémorragiques intra ou extra-crâniennes et différentes atteintes digestives.

La molécule d'aspirine ou acide acétylsalicylique. © Wikimedia Commmons, Public Domain
La molécule d'aspirine ou acide acétylsalicylique. © Wikimedia Commmons, Public Domain

Des recommandations contradictoires

Même s’il est bien établi que l'aspirine présente des bénéfices pour des patients ayant déjà eu des maladies cardiovasculaires, les avantages de son utilisation en prévention primaire sont de plus en plus discutés. En octobre 2021, un groupe d’experts américains s’est prononcé contre son utilisation chez les personnes de plus de 60 ans du fait des risques de saignements. De plus, les positions contradictoires de la communauté scientifique internationale génèrent une incertitude.

Une étude publiée récemment dans une revue de la société européenne de cardiologie...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles