Avant la visite de Biden, Israéliens et Palestiniens reprennent contact

AP - Alex Brandon

Cela faisait longtemps que cela ne s'était pas produit : des contacts au plus haut niveau entre Israéliens et Palestiniens. Un « rapprochement » qui est surtout lié à la venue du président américain Joe Biden dans la région à partir de mercredi prochain 13 juillet. Un entretien qui suscite côté israélien beaucoup de craintes, notamment au niveau sécuritaire.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Un coup de fil exceptionnel entre le président palestinien et un chef de gouvernement israélien. L’occasion pour Mahmoud Abbas de féliciter le nouveau Premier ministre israélien et pour Yaïr Lapid de présenter ses vœux pour la fête de l’Adha, la fête du sacrifice. Les deux hommes ont parlé de la poursuite de la coopération et de la nécessité de garantir le calme et la tranquillité, selon une source israélienne.

Vers une reprise du dialogue politique ?

Jeudi soir 7 juillet, le ministre israélien de la Défense Benny Gantz s’était rendu lui-même à la Mouqataa, le siège de l’exécutif palestinien à Ramallah, pour une rencontre avec le chef de l’Autorité palestinienne. Là aussi pour demander une période de calme au moins pendant la visite du président américain la semaine prochaine.

De son côté, Mahmoud Abbas s’est intéressé à une reprise du dialogue politique. Le président israélien Isaac Herzog a lui aussi téléphoné à son homologue palestinien à l’occasion de la fête, des démarches critiquées par l’aile droite du gouvernement israélien. « Je suggère que les gens se débarrassent de cette obsession de courir et de parler spécifiquement à Abbas », a notamment twitté la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked. « Dieu merci, grâce aux accords d’Abraham nous avons maintenant d’autres interlocuteurs dans le monde arabe », a-t-elle ajouté.

► À écouter aussi : Sheikh Jarrah, un bout de Palestine convoité

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles