Avant la Veillée des Princes, Charles III a reçu les dignitaires religieux à Buckingham

Dans une atmosphère feutrée, une dizaine de musulmans de tous âges patientent pour signer un livre de condoléances pour la reine Elizabeth II, lors d'une cérémonie inter-religieuse dans l'immense mosquée de Baitul Futuh, dans le sud de Londres. À lire aussi La princesse Anne a été la première femme à participer à la «Veillée des princes» "Je suis un musulman de première génération dans ce pays" et "nous pouvons y pratiquer notre religion sous la protection de notre" monarque, explique Danial Saeed, 19 ans. Au Royaume-Uni, le souverain est non seulement chef de l'église anglicane, mais aussi "défenseur de la foi". À lire aussi Charles III au Pays de Galles, avec la reine consort Camilla Si ce titre était à l'origine dirigé vers la Chrétienté, Charles avait déjà fait valoir par le passé que lorsqu'il accèderait au trône, il se sentirait imparti de la responsabilité de défendre toutes les fois. Un engagement qu'il a réitéré vendredi en recevant les représentants des pri