Avant les législatives, Macron envisage un gouvernement restreint

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Emmanuel Macron, lors de son discours de victoire, le 24 avril 2022.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

D’après France Info, le président réélu souhaiterait former un exécutif limité à une douzaine de ministres, complété après le prochain scrutin de juin.

Réélu dimanche face à Marine Le Pen, Emmanuel Macron doit désormais composer son nouveau gouvernement. Son Premier ministre Jean Castex va donner sa démission dans les prochains jours. Il sera temps ensuite d'annoncer le casting du futur exécutif. D'après France Info, le chef de l'État aurait l'intention de former une équipe gouvernementale limitée à 10-15 membres, complétée après les législatives du 12 et 19 juin prochains.

Exit donc la quarantaine de ministres et secrétaires d'État actuels ? Comme le rappelle France Info, en 2017, Emmanuel Macron avait d'abord nommé 18 ministres et 4 secrétaires d'État, avant d'élargir l'équipe gouvernementale avec 19 ministres et 10 secrétaires d'État supplémentaires un mois plus tard. Certains noms commencent d'ores et déjà à circuler pour remplacer Jean Castex. La rumeur persistante d'une femme à Matignon fait son retour avec l'hypothèse Élisabeth Borne, ministre du Travail, ou Christine Lagarde, patronne de la Banque centrale européenne (BCE). Malgré son souhait exprimé en 2017 de nommer une Première ministre, Emmanuel Macron a finalement choisi Édouard Philippe puis Jean Castex.

À LIRE AUSSI Emmanuel Macron, une énigme française

Des ministres sur le départ

Dans l'équipe actuelle, plusieurs ministres seraient conservés après la démission de Jean Castex. D'après le Journal du dimanche, Gérald Darmanin à l'Intérieur, Bruno Le Maire à Bercy ou encore Gabriel Attal le porte-parole seraient souvent cités parmi les rescapés. À [...]

Lire la suite

VIDÉO - "Derrière cette image, il y a l’envie de faire passer un message : Macron 2 ne sera pas Macron 1" : Jean-Michel Aphatie décrypte les 3 symboles cachés derrière la mise en scène de l’arrivée de Macron au Champ de mars

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles