Avant le forum de l’Onu pour l’égalité femmes-hommes, les assos veulent un "plan de relance féministe"

·1 min de lecture
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

FÉMINISME - L’égalité réelle est urgente. Des milliers de délégués d’États et d’ONG ont rendez-vous de ce mercredi 30 juin au vendredi 2 juillet à Paris pour une réunion sur l’égalité des sexes. Objectif de ce Forum Génération Égalité: déboucher sur des “engagements concrets” pour faire progresser la cause de l’égalité hommes-femmes, mise à mal par la pandémie de Covid-19. À la veille de l’ouverture, ce mardi 29, des associations féministes ont annoncé qu’elles allaient y demander “un plan de relance féministe”.

Lors d’une balade sur la Seine du pont de Iéna au pont de Bercy, des associations comme La Fondation des Femmes, Génération Féministes, Oxfam, Collectif 50/50 et d’autres encore ont tenu une conférence de presse pour annoncer leurs attentes pour ce forum de l’Onu. Une promenade militante qui s’est achevée devant le ministère de l’Économie et des Finances. Tout un symbole pour ces féministes dont le slogan lors du forum de l’Onu sera “moins de paroles, plus de financements.”

Revalorisation et égalité salariale

Celles qui seront reçues à cette occasion par Emmanuel Macron lors d’un déjeuner mercredi demandent que 0,1% du PIB soit désormais consacré à la lutte contre les violences basées sur le genre. L’objectif de cette action conjointe de plusieurs organisations féministes étant d’interpeller le gouvernement français en faveur de mesures concrètes -c’est bien le maître-mot- pour les droits des femmes.

Certaines des plus urgentes, d’après les personnalités présente...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles