Avant "De Gaulle", on n'avait (presque) jamais vu de Gaulle au cinéma

Louise Wessbecher
Lambert Wilson sur le tournage de

CINÉMA - “De Gaulle structure l’imaginaire politique et historique français, mais il n’alimente absolument pas l’espace fictionnel”. Le cinéaste Gabriel Le Bomin fait voler en éclat ce paradoxe avec son film “De Gaulle”, qui ressort au cinéma ce lundi 22 juin. Il y narre les quelques semaines qui précèdent l’appel du 18 juin 1940 avec Lambert Wilson en Charles de Gaulle et Isabelle Carré dans le rôle d’Yvonne.

D’abord sorti le 4 mars, “De Gaulle” n’aura pu être projeté que pendant une dizaine de jours avant que les mesures gouvernementales de confinement n’actent, entre autres, la fermeture des cinémas. Dès ce lundi 22 juin, jour de réouverture des salles, “De Gaulle” comme “La Bonne Épouse” ou “Une sirène à Paris” font donc partie des premiers films à retrouver des séances. Et il faut dire que pour ce biopic, cette nouvelle sortie coïncide avec un heureux hasard de calendrier: l’anniversaire des 80 ans de l’appel du général.

Ce jeudi 18 juin, le président de la République se rend en effet à Londres pour marquer cet anniversaire, après une traditionnelle cérémonie au mémorial du Mont-Valérien. Et si celui qui est “le président de la Ve République préféré des Français” est souvent paraphrasé par le monde politique, il est plutôt inédit de le voir incarné au cinéma.

50 ans après la mort du général, rares sont les réalisateurs à s’être emparés de ce personnage politique français. Outre une poignée de téléfilms et de séries documentaires (avec parfois un brin de fiction) sur France Télévision ou Canal+, Charles de Gaulle est quasi absent du grand écran – sauf peut-être lorsqu’on le voit, de dos, dans “L’Armée des ombres” de Jean-Pierre Melville en 1969...

De Gaulle, “une statue”

“De Gaulle structure l’imaginaire politique et historique français, mais n’alimente absolument pas l’espace fictionnel. Les gens le regardent comme une statue et on s’attaque difficilement à une statue”, explique le réalisateur Gabriel Le Bomin au HuffPost. Un avis partagé par le journaliste et...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post