Avant la COP26, Emmanuel Macron rappelle que "rien n'est jamais écrit" à l'avance

·1 min de lecture
Le président français Emmanuel Macron (Photo d'illustration).  - Aris OIKONOMOU © 2019 AFP
Le président français Emmanuel Macron (Photo d'illustration). - Aris OIKONOMOU © 2019 AFP

Samedi soir, à Rome où il participe au G20 jusqu'à ce dimanche, Emmanuel Macron a glissé quelques mots au JDD, paru ce dimanche. Il y a évoqué la COP26 à Glasgow, destination vers laquelle il s'envolera dans quelques heures.

"Je tiens à dire que rien n’est jamais écrit avant une COP", a-t-il posé, en prévision de ce sommet international consacré à l'écologie. "N'oublions pas qu'à Paris, en 2015, rien n'était joué à l’avance", a-t-il martelé. 876450610001_6279362175001

Passage éclair

S'il doit prononcer un discours sur place dès le milieu de l'après-midi ce dimanche, le séjour écossais du président de la République s'annonce éclair: à peine y restera-t-il quelques heures.

Cependant, en plus de sa prise de parole, il participera, aux côtés du prince Charles et de Mohamed Ould Ghazouani, président de la Mauritanie, à une réunion portant sur l'un des grands projets inscrits à l'agenda international: la mise sur pied d'une "Grande muraille verte" - une initiative avancée par l'Union africaine - afin de contrer la désertification du continent, et plus particulièrement du Sahel.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles