Avant leur audition, les patrons des Gafa démentent tout abus de position dominante

Tim Cook pour Apple, Sundar Pichai pour la maison mère de Google, Jeff Bezos pour Amazon et Mark Zuckerberg pour Facebook ont publié leurs arguments sur le site de la commission parlementaire américaine. / DAMIEN MEYER / AFP

Les dirigeants d'Apple, Alphabet, Amazon et Facebook, convoqués ce mercredi par les élus américains, ont publié leurs arguments avant d'être entendus.

De notre correspondant à Washington

Honni soit qui mal y pense. Les patrons d'Apple, Alphabet, Amazon et Facebook, convoqués par la sous-commission judiciaire de la Chambre des représentants, spécialisée dans les affaires anti-trust, plaident «non coupable» d'abus de position dominante. Les 13 membres de la commission, dont David Cicilline, représentant démocrate de Rhode Island, est le président, cherchent un moyen d'adapter aux marchés numériques les lois américaines sur la concurrence.

» LIRE AUSSI - L’Union européenne s’attaque aux penchants monopolistiques des Gafa

«Ces plateformes ont été autorisées à agir impunément, dégagées de toutes contraintes. Notre responsabilité est de démontrer clairement les impacts du manque de concurrence sur les marchés numériques» résume David Cicilline qui travaille depuis plus d'an à recueillir les témoignages d'entreprises qui s'estiment victimes de concurrence déloyale de la part des géants de la technologie.

Avant que les auditions commencent à Washington mercredi en début d'après-midi, selon un format de téléconférence en raison de la pandémie du Covid-19, Tim Cook pour Apple, Sundar Pichai pour la maison mère de Google, Jeff Bezos pour Amazon et Mark Zuckerberg pour Facebook ont publié leurs arguments sur le site de la commission.

La gratuité mise en avant

Tous tentent de convaincre que leurs empires rendent d'énormes services, bien souvent gratuits pour leurs usagers, et sont en outre déjà soumis aux forces de la concurrence. «Facebook donne aux petites entreprises et aux entrepreneurs individuels un accès à des outils sophistiqués qui auparavant étaient réservés aux plus grands acteurs... dans la vente de publicités nous sommes face à une concurrence significative. Nous sommes ainsi en concurrence avec les entreprises qui sont invitées (...) Lire la suite sur Figaro.fr

En Inde, la loi sur les données personnelles est une aubaine pour les GAFA
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro

Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.