AVANT/APRES : L’inexorable sécheresse du sud de la France vue du ciel

2022 Planet Labs PBC

Depuis le mémorable été 1976, la France connaît des canicules de plus en plus intenses, précoces et fréquentes comme la vague de chaleur de cette semaine après un premier pic de températures à la mi-juin. Au sud de l'Hexagone, les dégâts de la sécheresse sur la végétation sont déjà visibles depuis l'espace.

Avec un mercure à plus de 40°C en Espagne ou au Portugal, l'Europe occidentale fait face mardi à une deuxième vague de chaleur exceptionnelle en à peine un mois, à l'impact très préoccupant sur les sols et les glaciers. La multiplication de ces phénomènes est une conséquence directe du réchauffement climatique selon les scientifiques, les émissions de gaz à effet de serre augmentant à la fois leur intensité, leur durée et leur fréquence.

Cette vague de chaleur affectera aussi la France où les températures devraient être comprises mardi entre 36°C et 38°C dans le sud-ouest et la vallée du Rhône, avec des pointes possibles à 39 degrés. L'agence française Météo France s'attend «à minima» à une vague de chaleur d'une durée de «huit à dix jours», avec un pic probablement «entre samedi et mardi prochain» 19 juillet.

Des dégâts sur la nature

Depuis l’espace, où tournoient les satellites qui photographient la Terre, les conséquences de la sécheresse sont déjà visibles en France, notamment dans le sud où de nombreux lacs sont asséchés.

Dans les Bouches du Rhône, l’étang du Pourra est totalement à sec. Cet assèchement total n'avait jamais été enregistré aussi tôt dans la saison d'été. La ville de Port-de-Bouc espère que l'eau revienne à un niveau habituel de six mètres à partir de l'automne.

Le lac du Broc disparaît aussi à vue d’œil. Lieu prisé des pêcheurs en raison des nombreux poissons présents dans ces eaux, là encore, les conséquences sur les espèces végétales et animales sont importantes.

Le lac de Sainte-Croix est au plus bas en début d’été. Il est au niveau de ce que devrait être le lac en fin de saison.

Dans les gorges du Verdon, impossible de pratiquer les sports en eau vive. L’assèchement des gorges perturbe la(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles