Avant Angleterre-Danemark, les "Atomic Kitten" se reforment pour soutenir les Anglais

·2 min de lecture
Natasha Hamilton (gauche), Jenny Frost (centre) et Liz McClarnon (droite), ce mercredi 7 juillet à Londres.  (Photo: Jonathan Brady - PA Images via Getty Images)
Natasha Hamilton (gauche), Jenny Frost (centre) et Liz McClarnon (droite), ce mercredi 7 juillet à Londres. (Photo: Jonathan Brady - PA Images via Getty Images)

MUSIQUE - La magie du football. Le groupe de pop britannique “Atomic Kitten”, composé de Natasha Hamilton, 38 ans, Liz McClarnon, 40 ans et Jenny Frost, 43 ans et séparé depuis 2004 (seules Natasha Hamilton et Liz McClarnon sont restées associées), s’est reformé le temps d’un titre pour l’Euro 2020.

Les raisons? Le beau parcours de l’Angleterre évidemment qui affronte le Danemark ce mercredi en demi-finale, mais pas que... Car depuis le début de la compétition, le titre phare du groupe “Whole Again”, revisité par les fans anglais pour rendre hommage au sélectionneur des Three Lions Gareth Southgate, ne cesse de retentir dans les stades et les pubs anglais.

Si c’était déjà le cas, à un degré moindre, lors de la Coupe du monde 2018, la résurrection de ce tube sorti en 2001 a poussé le girls band à se réunir pour enregistrer ce mardi 6 juillet la nouvelle version du single, intitulée “Southgate You’re The One (Football’s Coming Home Again)”.

“Nous sommes super excitées et reconnaissantes de pouvoir contribuer à l’énergie et au patriotisme impressionnants qui envahissent les rues d’Angleterre avec cette version de ‘Whole Again’”, s’est réjoui le groupe dans un communiqué.

Avant de l’enregistrer, “Atomic Kitten” avait déjà interprété le titre sur scène lors du quart de finale remporté par les Anglais face à l’Ukraine ce samedi 3 juillet. Mais seules Natasha Hamilton et Liz McClarnon étaient présentes pour l’occasion.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

“Atomic Kitten” avait connu un énorme succès outre-Manche peu après sa création en 1999 ( avec “Right Now”, “Feels So Good”, “Ladies Night” et donc “Whole Again”). Mais malgré cette ascension remarquable, le girls band s’était séparé en raison de la lassitude de ses membres mais aussi de son manque de visibilité sur le marché américain.

À voir également sur Le HuffPost: Little Mix remporte le BRIT Award du meilleur groupe, et c’est historique

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles