États-Unis : anti-vax et anti-masque, il décède du Covid-19 à 30 ans

·2 min de lecture
Le trentenaire était inconscient depuis le 8 août dernier.

Au Texas, Caleb Wallace avait organisé des manifestations contre le port du masque et critiquait les scientifiques.

Il allait être papa pour la quatrième fois. Au Texas, Caleb Wallace est décédé du Covid-19 après un mois passé en réanimation. Comme le raconte le Guardian, il avait participé à de nombreuses manifestations contre les vaccins, le port du masque et d’autres mesures préventives liées à l’épidémie de Covid-19 qui sévit actuellement dans le monde entier.

Le trentenaire était inconscient depuis le 8 août dernier. L’annonce de son décès a été faite par son épouse, Jessica Wallace, qui donnait régulièrement des nouvelles de son mari. Le couple avait trois enfants et sa femme attend leur quatrième enfant. "Caleb est décédé paisiblement", a écrit Jessica Wallace. Avant d’ajouter : "Il vivra à jamais dans nos cœurs et nos esprits."

Le 4 juillet dernier, Caleb Wallace avait aidé à organiser le Freedom Rally à San Angelo. Les personnes présentes brandissaient des pancartes critiquant le port de masques, la science derrière Covid-19 et les médias libéraux. Il a également organisé un groupe, les défenseurs de la liberté de San Angelo. "Nous ne sommes pas vraiment satisfaits de l'état actuel de l'Amérique pour le moment", avait-il déclaré en juillet 2020.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Je le crie avec force : la vaccination est une obligation"

"Un homme imparfait"

Jessica Wallace a déclaré au journal local que son mari avait commencé à ressentir des symptômes du Covid le 26 juillet. Il avait alors refusé de se faire tester ou d'aller à l'hôpital, préférant prendre de fortes doses de vitamine C, d'aspirine, de zinc et d'ivermectine, un médicament antiparasitaire utilisé pour le bétail. Les autorités sanitaires ont déconseillé la prise de ce médicament. Il a été conduit aux urgences le 30 juillet. Depuis le 8 août, il était inconscient et sous respirateur.

"À ceux qui lui ont souhaité la mort, je suis désolé que ses points de vue et ses opinions vous aient blessé. J'ai prié pour qu'il en sorte avec une nouvelle perspective et une plus grande appréciation de la vie. Je ne peux pas en dire plus parce que je ne peux pas parler pour lui", avait affirmé son épouse. La veille de son décès, elle avait posté un message assurant que son mari était un "homme imparfait mais il aimait sa famille et ses petites filles plus que tout".

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles