Auvers-sur-Oise : un fusain historique aux enchères pour le Téléthon

Frédéric Naizot
Auvers-sur-Oise. Ce dessin au fusain signé par le fils du docteur Gachet, daté du 26 avril 1891, est offert par Dominique Janssens, fondateur de la fondation Van-Gogh (à droite)

Un dessin de 1891 du fils du docteur Gachet sera mis aux enchères samedi dans le cadre du Téléthon. Un cadeau de Dominique Janssens et de l’institut Van Gogh. Mis à prix 500 €, il pourrait en rapporter 5 000 €.


Dominique Janssens a surpris son monde mercredi, en poussant la porte de la mairie d’Auvers-sur-Oise, un carton sous le bras. Dans celui-ci, un dessin au fusain signé par le fils du docteur Gachet, daté du 26 avril 1891, qu’il offre pour contribuer à la collecte de fonds du Téléthon. Ce cadeau de dernière minute va s’insérer dans la vente aux enchères organisée samedi dans la salle des mariages de la mairie d’Auvers, samedi, à partir de 18 heures, qui comprendra au total 49 lots, dont des tableaux des peintres locaux Guy Rera et Lucien Dondaine.

LIRE AUSSI > Auvers-sur-Oise « continue d’inspirer les artistes »

C’est un dessin chargé d’histoire, la grande histoire de l’Art en lien avec Vincent Van Gogh et l’impressionnisme, celle aussi d’Auvers-sur-Oise où le peintre s’était installé. Ce fusain de 245 x 447 mm représente la rue du Grès, celle-là même qui a été peintes à deux reprises par Vincent Van Gogh lors de son séjour à Auvers. Signé par Paul-Louis Lucien Gachet, dit Louis Van Ryssel (1873-1962), il est daté du 26 avril 1891, soit neuf mois après la mort de Vincent, dans sa petite chambre de l’auberge Ravoux.

« Le fils du Dr Gachet avait 17 ans lorsque Vincent Van Gogh est arrivé à Auvers. Il a alors connu les grands peintres de l’époque qui s’y retrouvaient. Il a baigné dans cet univers artistique. Il a peut-être aussi assisté à l’agonie de Van Gogh dans sa chambre », confie William Le Calvez, le commissaire-priseur, qui dirigera bénévolement la vente samedi. « Il sera ensuite celui qui a géré la collection extraordinaire du Dr Gachet, l’ami de Van Gogh, fait le lien entre les tableaux et les musées. » Le dessin n’est pas sans rappeler l’œuvre du célèbre peintre. « On remarque le côté curviligne de Vincent Van Gogh. Si on pouvait superposer avec les (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Val-d’Oise : contrainte de vivre à l’hôtel avec ses trois enfants
Forte mobilisation à Garges-lès-Gonesse après qu’un lycéen a été blessé
Nouvelle journée de mobilisation des lycéens dans le Val-d’Oise
Val-d’Oise : Beaumont-sur-Oise, capitale départementale du Téléthon
Cergy : ils vont se servir au magasin Lacoste des 3 Fontaines