Auvergne-Rhône-Alpes: le Rassemblement national perd la moitié de ses conseillers régionaux

·1 min de lecture
André Kotarac et Marine Le Pen le 3 juin 2021 à Saint-Chamond. - Philippe Desmazes
André Kotarac et Marine Le Pen le 3 juin 2021 à Saint-Chamond. - Philippe Desmazes

C'est un camouflet de plus pour le Rassemblement national (RN) dans ces élections régionales. Avec un score de 11,18% en Auvergne-Rhône-Alpes, le parti de Marine Le Pen, dont la liste était menée par Andréa Kotarac, n'a plus que 17 élus au conseil régional.

Lors des dernières élections, en 2015, le parti en avait 34, le double, avant le départ, au cours de la mandature, de trois d'entre eux. Le score du RN a également diminué de près de moitié: au second tour de 2015, le parti avait obtenu 22,55% des voix.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Peu après l'annonce des résultats ce dimanche, Andréa Kotorac a rapidement pointé du doigt "l'abstention record", un phénomène "extrêmement grave".

"On a un conseil régional avec une légitimité moindre. Quand on a un président réélu sur la base de 15% des inscrits, c'est problématique, quand on sait que 80% des jeunes ne sont à nouveau pas allés voter, les ouvriers, les catégories populaires", a-t-il affirmé sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

La droite en progression

Contrairement au RN, la liste de la droite, menée par le président sortant Laurent Wauquiez (LR), a nettement progressé par rapport à 2015. L'ex-patron des Républicains a largement été réélu ce dimanche, avec 55,17% des voix, contre 40,62% en 2015. La droite récolte 136 sièges au conseil régional, soit 23 de plus qu'à l'élection précédente.

La liste d'union de gauche, menée par Fabienne Grébert recule légèrement. Après un score de 33,65% des voix ce dimanche, la gauche obtient 51 sièges contre 57 en 2015.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles