A Autun, la "Chambre Napoléon" à l'abandon, menacée d'être vendue par son propriétaire

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

Abandonnée depuis huit ans dans un hôtel dont la dégradation s'accélère, la "chambre Napoléon", qui a accueilli l'empereur à Autun (Saône-et-Loire), suscite l'inquiétude d'une ville en pleine bataille pour son classement.

Deux lits-bateaux ornés de bronzes dorés, une coquette table ronde, une élégante armoire et une confortable banquette, le tout d'époque Empire : c'est dans cette chambre gracieuse que Napoléon séjourna en 1802 avec Joséphine, puis seul en 1815, lors de son retour de l'Île d'Elbe.

La pièce tranquille et son mobilier historique d'acajou ont traversé les siècles, derrière la large façade grise de l'hôtel Saint-Louis, au coeur d'Autun où Napoléon fut collégien une partie de l'année 1779. Mais, à l'abandon depuis 2013, l'ex-relais de poste âgé de 350 ans, et ses 44 chambres en sommeil, souffrent des assauts du temps.

"L'hôtel Saint-Louis continue à se dégrader fortement et de manière très accélérée", s'inquiète le maire MoDem d'Autun, Vincent Chauvet, dans une lettre où il rappelle au propriétaire "sa responsabilité de ne pas laisser disparaître cet héritage impérial, en particulier en cette année 2021 qui marquera le bicentenaire de la mort de l'empereur".

En vente sur leboncoin

Début février, des craintes avaient surgi après un tweet du web-magazine "Coupe-File Art" accusant le propriétaire de vouloir "dépouiller" la chambre de ses boiseries historiques.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi