Des autruches géantes en Chine il y a 1,8 million d'années

Insu
·2 min de lecture

Il y a environ 1,8 million d'années, une autruche géante vivait dans ce qui est aujourd'hui la Chine du Nord, contemporaine des premiers homininés connus de cette région. C’est ce qu’ont révélé deux paléontologues, appartenant au Laboratoire de Géologie de l’ENS Paris et à la School of Earth Sciences de l'Université de Bristol, en étudiant un fémur retrouvé dans le bassin de Nihewan, à environ 150 km au nord-ouest de Pékin. Ce fossile, conservé au Muséum national d’Histoire naturelle de Paris, avait été découvert en 1925 par le jésuite et naturaliste français Émile Licent, puis rapporté en France en 1927 par Pierre Teilhard de Chardin, mais n'avait encore fait l'objet d'aucune description.

Distribution géographique de l'autruche géante Pachystruthio dans le Quaternaire ancien d'Eurasie. 1 : Hongrie (phalange), 2 : Crimée (fémur), 3 : Géorgie (fémur), 4 : Chine (fémur). © Eric Buffetaut et Delphine Angst
Distribution géographique de l'autruche géante Pachystruthio dans le Quaternaire ancien d'Eurasie. 1 : Hongrie (phalange), 2 : Crimée (fémur), 3 : Géorgie (fémur), 4 : Chine (fémur). © Eric Buffetaut et Delphine Angst

Un fémur d'autruche qui en dit long

Le poids de l’autruche a été estimé à 300 kg, soit deux fois celui de l'autruche africaine actuelle (Struthio camelus), en utilisant une équation permettant de calculer la masse d'un oiseau à partir de la circonférence de son fémur. Les caractères de l'os, et notamment son aspect très massif, permettent de l'attribuer au genre Pachystruthio qui regroupe des autruches gigantesques ayant vécu au Quaternaire ancien dans une grande partie de l'Eurasie.

Il était connu, jusqu'alors, principalement en Hongrie, en Géorgie et en Crimée. Le fossile chinois étend considérablement la distribution géographique de Pachystruthio vers l'est, le bassin de Nihewan étant distant de quelque 6.000 km du site géorgien ayant livré des ossements de cette autruche.

La dispersion de Pachystruthio à travers l'Eurasie a pu être favorisée par le grand développement des prairies et des steppes au début du Quaternaire. Bien que les homininés qui habitaient le nord de la Chine à cette époque aient côtoyé cet oiseau géant, il n'est pas certain qu'ils se soient...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura