Autriche: les Viennois se réjouissent de la réouverture des musées

·2 min de lecture

L’ Autriche a entamé ce lundi 8 février son déconfinement. Le troisième confinement avait débuté fin décembre. Un déconfinement très prudent alors que le taux d’incidence sur sept jours est de 104 cas pour 100 000 habitants. Les élèves ont pu retrouver les bancs de l’école mais doivent se faire tester chaque semaine, les magasins ont rouvert, tout comme les musées. Ces derniers n’ont eu que quelques jours d’ouverture ces trois derniers mois. Les Viennois étaient donc très impatients de les retrouver. Reportage.

Avec notre correspondante à Vienne, Isaure Hiace

Comme quelques dizaines de Viennois, Carla Estruch, une jeune Espagnole en Erasmus dans la capitale, s’est précipitée au musée Albertina dès le jour de sa réouverture : « Je suis étudiante à l’université et en ce moment nos cours se font en ligne. J’ai vu qu’ici ils avaient des Monet et des Picasso, donc je suis venue. Voir de belles choses m’aide à oublier que je suis chez moi toute la journée. »

Au sein du musée, le masque FFP2 est obligatoire, tout comme une distance de 2 mètres entre chaque visiteur. C’est pourquoi Sylvia Pawle s’y sent en sécurité : « Je suis enseignante, je travaille avec des enfants et dans ma classe nous sommes 30, alors qu’ici dans les musée une personne doit avoir 20m², c’est donc plus sûr que dans mon travail. »

Le directeur du musée Klaus Albrecht Schröder est, lui, soulagé. À ses yeux, il y avait urgence à rouvrir, pas seulement pour son établissement mais pour la société tout entière « Nous n’aurons pas le même nombre de visiteurs qu'avant la pandémie car nos 60% de visiteurs internationaux ne peuvent pas venir en ce moment. Mais cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas rouvrir, car l'art donne de la force et il immunise peut-être contre la dépression liée à la distanciation sociale que nous devons respecter en ce moment. »

Les théâtres, opéras et cinémas n’ont, en revanche, toujours pas de date de réouverture.