Autriche: solidarité avec les artistes ukrainiens

·1 min de lecture

En Autriche, la solidarité s’organise pour les artistes ukrainiens. Une plateforme a rapidement été montée afin d’accueillir ceux souhaitant quitter l’Ukraine pour rejoindre l’Autriche. « Office Ukraine » les met en relation avec des artistes et institutions culturelles autrichiennes : le but est qu’ils soient logés mais aussi qu’ils puissent continuer à exercer leur art.

Avec notre correspondante à Vienne, Isaure Hiace

Environs 150 artistes ukrainiens sont actuellement accueillis en Autriche. Parmi eux, Oksana Kravtsova. Cette réalisatrice, arrivée il y a un mois à Vienne, avec ses deux enfants, a trouvé, grâce à « Office Ukraine » un hébergement chez une photographe autrichienne. Avec elle, elle prévoit de faire un documentaire sur les Ukrainiens fuyant la guerre : « L’art est un moyen de guérison, il permet de guérir les artistes qui créent mais aussi les gens qui le regardent. Moi, par exemple, je souhaite faire un film. Je vais le faire avec une équipe et nous interviewerons des Ukrainiens afin qu’ils nous racontent leur histoire et je crois que cela pourrait être une thérapie pour tous ceux qui participeront à ce projet. »

Vital

Soutenir les artistes en temps de guerre et leurs projets est vital, selon Larissa Agel d’« Office Ukraine » : « Souvent, les gens qui ont dû fuir doivent soudain faire un autre travail, nous, nous essayons de les aider à pouvoir rester dans ce domaine car l'art est toujours important pour s'exprimer, pour digérer certaines choses. Et c’est un bon moyen de s'engager. »

« Office Ukraine » est soutenu par le ministère de la culture, qui a aussi annoncé 300 000 euros d’aide aux projets d'artistes ukrainiens.

À lire aussi : En visite à Moscou, le chancelier autrichien évoque une discussion «difficile» avec Poutine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles