Autriche: décès de Brigitte Bierlein, première femme chancelière

La chancelière autrichienne par intérim Brigitte Bierlein arrive pour un sommet européen à Bruxelles, le 21 juin 2019 (Aris Oikonomou)
La chancelière autrichienne par intérim Brigitte Bierlein arrive pour un sommet européen à Bruxelles, le 21 juin 2019 (Aris Oikonomou)

Brigitte Bierlein, première femme à accéder au poste de chancelière en Autriche et à la présidence de la Cour constitutionnelle, est morte lundi à l'âge de 74 ans, a indiqué la Cour dans un communiqué publié sur son site internet.

Sans affiliation politique, elle est décédée "quelques jours avant son 75e anniversaire, après une courte mais grave maladie", a précisé l'institution.

Mme Bierlein a dirigé un gouvernement intérimaire de juin 2019 à janvier 2020 après l'effondrement de la coalition entre les conservateurs et l'extrême droite provoqué par le retentissant scandale de corruption dit de l'Ibizagate.

Elle reste à ce jour la seule femme à avoir accédé à cette fonction dans l'histoire du pays alpin.

Auparavant, Brigitte Bierlein avait occupé plusieurs postes dans l'appareil judiciaire jusqu'à sa nomination à la tête de la Cour constitutionnelle en février 2018.

"Pour les générations futures, elle restera un exemple brillant d'autodétermination, d'égalité et de dépassement des plafonds de verre", a écrit sur X le chancelier Karl Nehammer.

L'Ibizagate a été déclenché par la publication en 2019 d'images filmées en caméra cachée sur l'île espagnole d'Ibiza. On y voit le responsable d'extrême droite de l'époque Heinz-Christian Strache proposer des marchés publics contre des financements occultes.

L'affaire avait fait chuter le gouvernement du conservateur Sebastian Kurz, qui avait toutefois réussi à revenir au pouvoir en 2020, cette fois avec les écologistes. Il a finalement démissionné à l'automne 2021 à la suite d'allégations de corruption.

jza/bg/anb/sk