Autriche : il congèle et momifie le corps de sa mère pour cacher son décès et continuer à toucher ses allocations

·2 min de lecture
L'individu a fini par être arrêté par la police autrichienne

Le subterfuge morbide a tenu pendant plus d'un an, avant que l'individu ne soit finalement arrêté par les forces de l'ordre.

Irrésistiblement attiré par l'appât du gain, il a mis de côté les plus élémentaires notions de morale. Après avoir caché la mort de sa mère pendant plus d'un an dans le but de récupérer les prestations sociales qu'elle touchait avant son décès, un Autrichien âgé de 66 ans a récemment été arrêté par la police locale, dans la région d'Innsbruck.

Le corps congelé, puis "recouvert de litière pour chat"

Les détails de l'affaire font froid dans le dos. "Les investigations ont révélé que cette femme âgée de 89 ans était décédée en juin 2020 et que l'homme de 66 ans avait conservé son corps afin de continuer à toucher des allocations", a ainsi annoncé la police autrichienne dans un communiqué relayé par Nice Matin

Après le décès de sa mère, l'individu avait tout mis en œuvre pour faire croire qu'elle était toujours vivante, usant d'une méthode peu académique pour empêcher la décomposition du cadavre. Il aurait ainsi dans un premier temps congelé le corps, puis aurait appliqué des bandages pour absorber les fluides corporels. Enfin, révèle une source policière citée par Nice Matin, il aurait "recouvert sa mère de litière pour chat et finalement, le cadavre a été momifié".

Les soupçons du facteur

Aussi incroyable que cela puisse paraître, le momificateur amateur a donc réussi son coup, suffisamment en tout cas pour continuer à toucher les allocations versées à sa mère pendant plus d'un an. Au cours de cette période, il aurait notamment réussi à mystifier son propre frère, qui venait régulièrement aux nouvelles, en lui expliquant que leur mère était constamment hospitalisée et qu'il ne pouvait donc pas entrer en contact avec elle.

Ce sont finalement les soupçons du facteur chargé de livrer chaque mois le mandat postal correspondant aux allocations de la mère qui ont provoqué la chute du fils indigne. Selon Nice Matin, le postier aurait en effet "demandé à voir la bénéficiaire et effectué un signalement lorsque son fils a refusé". Muni d'un mandat, les policiers se sont donc présentés quelques jours plus tard et ont découvert le corps momifié. Arrêté immédiatement, le sexagénaire sera jugé pour recel de cadavre, mais aussi délit de fraude aux prestations sociales.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles