"Un autre Eden" : Bernard Chambaz, en quête de son fils disparu, trace la route à vélo dans les pas de Jack London

Laurence Houot

Jack London et Martin, le fils de l'auteur, sont tous les deux nés en janvier 76, à un siècle de distance. Le premier est mort à quarante ans à l'issue d'une vie si pleine qu'elle en contient des milliers. Quarante ans. C'est l'âge qu'aurait aujourd'hui le second, ce fils disparu dans un accident de la route à seize ans. Le poète et romancier Bernard Chambaz les réunit dans un voyage géographique, littéraire, astrologique et poétique. Avec Un autre Eden, publié aux éditions du Seuil le 14 août, le romancier (à vélo) et son "amoureuse" entament ensemble un voyage entre les Etats-Unis et le Canada, sur les traces de Jack London. Un voyage au cours duquel Martin, leur fils disparu, manifeste sa présence, "descendu de je ne sais quel angle du ciel dans un froissis de soies".

L'histoire : c'est celle, romancée, de la vie du grand écrivain aventurier du XXe siècle, auteur de L'appel de la forêt ou de Croc Blanc. Chambaz remonte aux sources de l'enfance : sa mère Flora, qui se retrouve seule avec cet enfant, et qui lui apprend à lire à quatre ans et veille à ce qu'il ne manque de rien pour l'étude mais qui le confie à une nourrice, Virginia. Puis sa mère se marie et il devient Jack London.

Bernard Chambaz nous raconte la découverte et l'appétit pour la lecture de Jack London et "les histoires qui le tirent hors de son monde". L'enfant commence avec des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi