"Une autre arrestation signifierait la mort" : acquittée, la romancière Asli Erdogan exclut de rentrer en Turquie

franceinfo Culture avec agences

La romancière turque Asli Erdogan, acquittée le 14 février à l'issue d'un procès controversé pour "activités terroristes", a déclaré dimanche 16 février à l'AFP qu'elle excluait de rentrer dans son pays car "une autre arrestation signifierait la mort" pour elle. "Dans les circonstances actuelles, je ne peux pas rentrer étant donné les risques d'emprisonnement", a-t-elle affirmé, expliquant que ce qu'elle dirait dans une interview ou ailleurs pourrait servir de prétexte à une nouvelle bataille juridique. "Une autre arrestation signifierait la mort pour moi".

Les autorités turques ont arrêté des dizaines de milliers de personnes, dont des universitaires et des journalistes, depuis le coup d'Etat manqué de juillet 2016 contre le président Recep Tayyip Erdogan. Un tribunal d'Istanbul a acquitté la romancière des accusations de "tentative de porter atteinte à l'intégrité de l'Etat" et d'"appartenance à un groupe terroriste", et ordonné l'abandon des poursuites pour "propagande terroriste".

En exil en Allemagne

"Pour être honnête, j'étais très surprise. Presque tout le monde partait du principe que je serais condamnée", a confié l'auteure, qui a choisi de vivre en exil en Allemagne. "Je n'arrive pas encore à y croire, mais si ce n'est pas celle-là, il y aura une autre affaire", a expliqué l'écrivaine. Autrice de plusieurs romans (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi