Autoroutes: pourquoi il ne faut pas rester sur la voie du milieu

Dans un tweet humoristique, la gendarmerie des Vosges enjoint les automobilistes à ne pas rester scotchés sur la voie du milieu sur l’autoroute.

Le sujet fait immédiatement réagir, même si nous avons tous été tentés de rester lovés à cet endroit confortable. Surtout quand le trafic est chargé avec des files de camion. Mais non, il ne faut pas rester sur la voie du milieu sur l’autoroute. C’est ce que rappelle la gendarmerie, dans un post Facebook de son groupement des Vosges (voir ci-dessous). Au-delà de l’humour employé ici par les militaires, c’est pourtant une question de sécurité routière.

Tout d’abord, l’article R412-9 du Code de la route précise qu’en France, "en marche normale, tout conducteur doit maintenir son véhicule près du bord droit de la chaussée, autant que le lui permet l'état ou le profil de celle-ci". Et ce quel que soit le type de route. Un conducteur ne peut se déporter sur cette voie du milieu que pour doubler un véhicule plus lent sur la voie de droite. Voie de droite qu'il doit ensuite regagner.

"Beaucoup d’automobilistes ont l’impression que cela ne pose pas de problèmes, nous explique le major Stéphane Gay, adjoint au commandant de l'escadron départemental de la sécurité routière des Vosges. Or, c’est très dangereux, car cela peut inciter des automobilistes à dépasser par la droite, car ils sont gênés. Ils commettent alors eux aussi une infraction. De plus, le conducteur du milieu n’est pas forcément attentif à ce qui se passe sur sa droite, vu que l’on double par la gauche. Résultat, il peut se rabattre et être surpris".

Rester sur la voie du milieu peut faire l’objet d’une sanction, via une amende de 2e classe, soit 35 euros. Cet avant-dernier week-end avant la rentrée est classé rouge dans le sens des retours ce samedi.

Lire la suite sur Auto

Ce contenu peut également vous intéresser :