Publicité

Autoroute Toulouse-Castre : l’opposant Thomas Brail délogé de son arbre

Amaury Cornu / HANS LUCAS

Depuis 10 jours, Thomas Brail était installé dans un platane face au ministère de la Transition écologique, à Paris. Un moyen de dénoncer le projet d’autoroute A69 entre Toulouse et Castre. Ce dimanche, les autorités l’ont forcé à descendre, invoquant la nécessité d'« assurer sa prise en charge médicale » en raison de la grève commencée début septembre par le militant.

« La situation de grève de la faim prolongée ainsi que l’annonce d’une grève de la soif imminente faisaient peser un danger majeur pour la santé et la vie même de M. Brail », a justifié le ministère dans un communiqué. Thomas Brail a été délogé de son platane par les pompiers équipés d’une nacelle, selon des images diffusées sur les réseaux sociaux.

À lire aussi A69 : l'autoroute Toulouse-Castres sera bien construite, confirme Clément Beaune

Le collectif réclame la suspension des travaux

« Dans ce cadre, les équipes des Pompiers de Paris et de la Préfecture de police sont intervenues et ont assuré sa prise en charge médicale. Cette intervention de protection n’empêchera pas un dialogue de se poursuivre, dans le respect des décisions et principes démocratiques fondamentaux et de l'État de droit », a ajouté le ministère dans son communiqué.

À lire aussi « Nous leur devons tout » : Thomas Brail, le grimpeur-arboriste qui sauve les arbres

Thomas Brail est membre du collectif « La voie est libre ». Ce mouvement est opposé au projet d’autoroute A69 au nom de l’environnement et du climat, et ré...


Lire la suite sur LeJDD