Les autorités sanitaires s'inquiètent d'une crise des opioïdes

1 / 2

Les autorités sanitaires s'inquiètent d'une crise des opioïdes

Les overdoses liées à la consommation d'antalgiques opioïdes ont fortement progressé ces quinze dernières années en France. De quoi alarmer les autorités sanitaires, qui s'inquiètent d'un phénomène similaire à celui que connaissent les Etats-Unis actuellement.

Codéine, morphine, tramadol… Ces dix dernières années, l'exposition des Français aux analgésiques opioïdes a fortement augmenté, de même que les overdoses qui y sont liées. Ainsi, entre 2000 et 2015, les hospitalisations associées à une prescription d'opioïdes ont progressé de 128%, selon l'Observatoire français des médicaments antalgiques (Ofma), même si le nombre global de traitements a baissé après le retrait d'un médicament précis (le dextropropoxyphène) du marché.

Sur cette consommation croissante -notamment du tramadol, de la codéine et de la poudre d'opium-, plane le fantôme de la crise américaine des opiacés. En 2016, 63.600 personnes sont mortes d'une overdose aux Etats-Unis, les opioïdes synthétiques en tête des médicaments en cause, avec un taux qui a doublé entre 2015 et 2016. Pour la deuxième année consécutive, l'espérance de vie des Américains a baissé, notamment à cause de ce phénomène: une première depuis le début des années 1960.

Retrait des médicaments à base de codéine de la vente libre

La France pourrait-elle connaître une crise de telle ampleur? Probablement pas, même si les autorités restent vigilantes sur les risques de dépendance et d'overdoses liés à cette consommation. Ainsi, en juillet dernier, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a retiré de la vente libre les médicaments à base de codéine, après la mort de deux adolescents...Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi