Les autorités chinoises resserrent les mesures de confinement à Shanghai

·2 min de lecture

Les autorités chinoises viennent de redonner un tour de vis au verrouillage de la ville qui entre dans sa quatrième semaine de confinement. Plus de 17 000 nouveaux cas positifs au Covid-19 y ont encore été annoncés ce 22 avril, un chiffre toutefois en reflux.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Les cadenas sont revenus sur les grilles d’entrées de certaines résidences à Shanghai. Après les allègements partiels de ces derniers jours accordés aux communautés sans cas de Covid, voici le retour de ce que les autorités appellent la « gestion statique » de prévention et de contrôle de l’épidémie.

« Da bai » et tests PCR

En gros, plus personne ne bouge, sauf les « da bai », surnom « mignon » en mandarin pour décrire ces « grands blancs » ou même ces « gros blancs » des brigades sanitaires chargés d’effectuer les tests PCR en épaisses combinaisons intégrales de protection. Jeudi 21 avril, la municipalité de Shanghai a publié neuf mesures qui prennent effet jusqu’au 26 avril, en insistant particulièrement sur la nécessité de renforcer les efforts de « suivi et de traçabilité ».

Le scannage des codes QR (le passe sanitaire chinois) avec les smartphones à l’entrée des restaurants et des commerces n’était peut-être pas aussi systématiquement réclamé que dans d’autres mégalopoles chinoises dans les semaines qui ont précédé la flambée épidémique. Ce qui explique peut-être la difficulté à contenir le virus.

Désinfections des habitations

En décembre dernier, la ville de Xi’an, au nord-ouest du pays, avait également reconnu un bug du passe sanitaire local qui avait empêché de remonter les cas contacts. Même chose à l’été 2021 à Zhengzhou, au centre du pays, où les inondations avaient coupé le wifi et les systèmes informatiques, rompant partiellement la chaîne de traçage.

Les autorités sanitaires entendent également prévenir la propagation de la maladie au-delà des zones à hauts risques (hôpitaux, centre d’isolements collectifs, etc). Pour cela, dans les lieux les plus touchés, les habitations seront désinfectées, avec des déplacements contraints des résidents comme on a pu le voir ces derniers jours afin « d’accélérer le rythme et la poursuite de l’objectif sociétal zéro covid ».

► À lire aussi : Chine: face à Omicron, Shanghai s'enfonce dans la stratégie du «zéro Covid»

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles