Autorisation du vaccin Pfizer / BioNTech : "Une bonne nouvelle" pour les médecins, mais cela "ne va pas être facile" dans les Ehpad, selon un médecin

franceinfo
·1 min de lecture

La Haute autorité de Santé française (HAS) a autorisé jeudi 24 décembre l'utilisation du vaccin contre le Covid-19 développé par les laboratoires Pfizer et BioNTech. C'est la dernière étape réglementaire avant le début de la vaccination dimanche dans l'Hexagone. Cet avis favorable est "une bonne nouvelle" pour Jérôme Marty, médecin généraliste et président de l’Union française pour une médecine libre (UFML), invité jeudi sur franceinfo. "C'est une accélération des choses qu'on souhaitait."

Il faut "renforcer les études chez les plus de 75 ans"

Les médecins vont devoir commencer par "les Ehpad, les foyers de personnes âgées, les maisons de retraite". Jérôme Marty reconnaît que cela "ne va pas être facile" car il est "nécessaire d'obtenir le consentement éclairé du patient ou de sa famille ou de sa personne de confiance s'il n'est pas en capacité de le donner. Il y a beaucoup de personnes âgées qui sont atteintes de troubles cognitifs". Selon lui, les difficultés apparaîtront notamment "si la personne de confiance n'est pas nommée et que vous avez des dissensions familiales. Si le fils veut bien vacciner sa mère mais que la fille ne le veut pas, il va falloir discuter longtemps pour l'obtenir. Cela va prendre plus de temps que prévu". Et pour les personnes fragiles sans représentant légal, il doit y avoir "une discussion collégiale avec toute l'équipe qui prend en charge cette personne s'il (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi