Publicité

Autonomie de la Corse : l'Assemblée insulaire adopte le projet constitutionnel

Le projet prévoyant d'inscrire dans la Constitution française un "statut d'autonomie" de la Corse "au sein de la République" a été approuvé mercredi soir par l'Assemblée insulaire. Il reste désormais l'étape du Parlement national, où le projet est loin de faire l'unanimité.

L'écriture constitutionnelle prévoyant "un statut d'autonomie" de la Corse "au sein de la République" a été adoptée à une large majorité mercredi 27 mars au soir par l'Assemblée de Corse, 13 élus sur 63 votant cependant contre l'octroi d'un pouvoir normatif local.

Le texte, composé de six alinéas, a été soumis au vote en trois parties, sur la notion de communauté corse, la possibilité d'un pouvoir normatif octroyé aux élus insulaires, et enfin l'idée de soumettre ce texte aux électeurs corses via une consultation populaire. Puis un quatrième vote a acté cette consultation en trois actes des 63 élus de l'Assemblée de Corse.

Envié par la Guyane, l'Alsace, le Pays Basque ou la Bretagne, ce texte est celui sur lequel le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et huit élus corses représentant les différentes tendances politiques de l'hémicycle insulaire s'étaient entendus mi-mars à Paris.

"Chercher un large consensus"

Lors du dernier vote, actant que "le texte ainsi adopté sera transmis au parlement", 62 élus ont voté pour et une contre.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Autonomie de la Corse : accord entre État et élus insulaires sur une "écriture constitutionnelle"
En Corse, une série d'explosions revendiquée par le FLNC vise des habitations
Emmanuel Macron propose une "autonomie" pour la Corse "dans la République"