Les automobilistes français préfèrent désormais l’automatique

·1 min de lecture
Le levier de vitesse est de moins en moins populaire.

Pour la première fois, plus de la moitié des véhicules neufs immatriculés en France sont équipés d'une boîte automatique, selon les informations de RTL.

Petit à petit, le levier de vitesse s'efface. Selon une information révélée par nos confrères de RTL ce mercredi, la majorité des véhicules neufs immatriculés en France, 54 % exactement, sont équipés d'une boîte de vitesses automatique et assimilés. Pour la première fois, les boîtes manuelles sont donc minoritaires.

Les chiffres semblent logiques, car ils accompagnent l'engouement grandissant des Français pour les véhicules hybrides et électriques, équipés de boîtes automatiques. RTL estime que d'ici à une dizaine d'années, 85 % des voitures neuves seront équipées de boîtes automatiques.

Des modèles de toutes les gammes

Depuis une dizaine d'années, la boîte automatique s'est surtout démocratisée chez les constructeurs. Élément d'abord haut de gamme, elle est désormais généralisée et présente dans des modèles plus accessibles.

À LIRE AUSSIGéostratégie ? Le maître des puces sera celui du monde

Nos confrères de BFMTV expliquent également que cette augmentation des ventes de véhicules neufs à boîte de vitesses automatique peut s'expliquer par la pénurie de puces (ou semi-conducteurs) que traverse le monde. Le secteur est touché par un déséquilibre inédit entre une demande au plus haut et une offre insuffisante, notamment en raison de perturbations liées à la crise du Covid-19. Quitte à limiter leur production, les constructeurs privilégient les modèles les plus rentables, donc les mieux équipés, avec boîte automatique, même si celles-ci ont besoin de puces pour fonctionner.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles