Un automobiliste verbalisé pour transport de bambous

·1 min de lecture

C'est une rencontre pour le moins insolite qu'ont faite les gendarmes des Côtes-d'Armor, lundi 6 septembre. Comme ils le relatent sur les réseaux sociaux, ce jour-là, les militaires bretons ont verbalisé, non loin de Saint-Brieuc, sur la RD700 à Plédran, une petite citadine qui roulait le coffre ouvert. À l'arrière du véhicule : des pousses de bambou qui dépassaient de plusieurs mètres, balayant sur son passage la chaussée.

"#Insolite automobiliste jouant les balayeuses avec des déchets de bambou sur RD 700 à Plédran. Ce n'était pas du cannabis, mais le chargement dangereux a été verbalisé", raconte, photos à l'appui, sur Twitter, la gendarmerie des Côtes-d'Armor, repérée par Le Télégramme et Ouest-France.

>> A lire aussi - Les étonnants appels reçus par la gendarmerie des Côtes d’Armor

Comme le rappelle 20 Minutes, en France, un véhicule est autorisé à transporter une cargaison dépassant de trois mètres maximum à l'arrière. Sauf qu'au-delà d'un mètre, il est indispensable de le signaler. "A l’avant, le chargement ne doit pas dépasser l’aplomb antérieur du véhicule" et "toutes précautions utiles doivent être prises pour que le chargement d’un véhicule ne puisse être une cause de dommage ou de danger", rappelle sur son site la Sécurité routière. Les contrevenants s'exposent à une amende de 135 euros. Quant aux chargements mal sécurisés, ils sont passibles d'une amende forfaitaire de 68 euros.

>> A lire aussi - Ivre, il transportait cinq personnes dans une piscine à l’arrière de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

ISS : de la fumée détectée dans le module russe, l'équipage en sécurité
L’allocation de rentrée scolaire encore attaquée, les taux des vieux PEL limités à 1% ?... Le flash éco du jour
Le cadeau inattendu du Pape à des prisonniers de Rome
L'étiquetage de l'origine des viandes servies en restauration sera obligatoire en 2022
Val-de-Marne : les impôts lui réclament la dette d'un homonyme des Yvelines

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles